Voyager dans l’invisible de Charles Stépanoff

Du fait de la guerre en Ukraine et de ses obligations de soutien aux collègues ukrainiens et russes, le programme de Charles Stépanoff a été bouleversé et il a dû renoncer à sa participation au festival Altérités à Caen le 17 mars.

Voyager dans l’invisible
Techniques chamaniques de l’imagination.

Charles Stépanoff, anthropologue et maitre de conférence à l’EHESS présentera son livre Voyager dans l’invisible avec quelques extraits de son film Esprit nouveau.
Le chamane est un individu capable de voyager en esprit, de se percevoir simultanément dans deux espaces, l’un visible, l’autre virtuel, et de les mettre en connexion. Les chamanes ne gardent pas pour eux seuls l’expérience du voyage en esprit : ils la partagent avec un malade, une famille, parfois une vaste communauté de parents et de voisins.

Lauréat du prix de l’essai France Culture Arte 2021 pour son livre L’animal et la mort (Ed. La Découverte).

Suivie d’une vente-dédicaces en partenariat avec la librairie Au Brouillon de Culture.


Voyager dans l’invisible
Techniques chamaniques de l’imagination

Charles STÉPANOFF
Préface de Philippe DESCOLA
Les Empêcheurs de penser en rond – 468 pages – 23,00 €

« On peut parier sans risque que Voyager dans l’invisible fera date. Son ambition est grande : présenter et rendre intelligible au lecteur non spécialiste l’immense contribution à l’imaginaire humain qu’ont constitué les techniques cognitives du voyage chamanique boréal. Par le détour de la description de ces techniques de l’imaginaire en apparence exotiques, c’est un véritable essai de philosophie pratique que Stépanoff livre au lecteur. Magistrales, ses analyses sont une fête de l’esprit. » – Philippe DESCOLA, extraits de la préface.

Le chamane est un individu capable, d’une façon mystérieuse pour nous, de voyager en esprit, de se percevoir simultanément dans deux espaces, l’un visible l’autre virtuel, et de les mettre en connexion. Ce type de voyage mental joue un rôle clé pour établir des liens avec les êtres non-humains qui peuplent l’environnement. Les chamanes ne gardent pas pour eux seuls l’expérience du voyage en esprit : ils la partagent avec un malade, une famille, parfois une vaste communauté de parents et de voisins. Les participants du rituel vivent tous ensemble cette odyssée à travers un espace virtuel. De génération en génération, les sociétés à chamanes se sont transmis comme un précieux patrimoine ces trésors d’images hautes en couleur, mais en grande partie invisibles.
Ce livre est le fruit d’enquêtes de terrain et reprend l’ample littérature ethnographique décrivant les traditions autochtones du nord de l’Eurasie et de l’Amérique. Au travers de récits pleins de vie, il rend compte de l’immense contribution à l’imaginaire humain des différentes technologies cognitives des chamanes. Les civilisations de l’invisible bâties par les peuples du nord, encore puissantes à l’aube du XXe siècle, n’ont pas résisté longtemps à l’entreprise d’éradication méthodique menée par le pouvoir colonial des États modernes, qu’il s’agisse de l’URSS, des États-Unis ou du Canada. Ce livre nous permet enfin de les appréhender dans toute leur richesse.