Martine Journet

Vendredi 18 mars / 15h45 – 18h00 / Bibliothèque Alexis de Tocqueville 

Martine Journet est historienne. Elle a connu les Wana de Sulawesi (Indonésie) en 1990 avec Gérard Nougarol. Au cours de leurs séjours réguliers chez eux, ils ont peu à peu appris leur langue et réalisé plusieurs documentaires ethnographiques sur le chamanisme wana.
En 2010, Gérard Nougarol a fait don au musée du quai Branly de ses archives filmiques (soit dix-sept heures de films), tournées entre 1996 et 2012, au cours des enquêtes ethnographiques qu’il a menées avec sa femme, Martine Journet, chez les Wana de Sulawesi (Indonésie) qu’ils connaissent depuis 1990. Les Wana sont au nombre de trois mille environ et vivent le long des fleuves Morowali et Solato, sur les pentes des Monts Tokkala, dans une zone de denses forêts équatoriales. Ils y mènent une vie traditionnelle d’essarteurs semi-nomades. Le chamanisme occupe une fonction centrale et extrêmement vivace dans leurs communautés. À partir de la relation personnelle avec certains de leurs chamanes, les Taw Waliya Indo Pino, Rey et Joma, Martine Journet et Gérard Nougarol ont pu réaliser cinq films documentaires. Pendant le tournage de ceux-ci, les auteurs ont mené une collecte plus globale sur les pratiques chamaniques wana, avec pour but d’en témoigner autant que de chercher, au cours de longues interviews, à mieux les comprendre. Tout au long de cette approche, la vie quotidienne de la population Wana se poursuivait, donnant lieu à une seconde série de documents filmiques, autour des pratiques liées à l’agriculture, la pêche, la chasse, la musique, les funérailles… Ces archives filmiques commentées et documentées par Gérard Nougarol sont complémentaires des films documentaires réalisés de manière concomitante. Elles constituent un accès thématique à cette riche collecte ethnographique, issue de dix-huit années de recherche, et sont aujourd’hui en ligne à partir du catalogue de la médiathèque du musée du quai Branly.
Comité du film ethnographique