Les cabanes de Vezins d’Emmanuel Blivet

Géographe de formation originaire du Sud-Manche, Emmanuel Blivet réalise ou est à l’origine de commandes et cartes blanches de la presse nationale et d’entreprises locales. Une bonne partie de son travail reste cependant de son initiative personnelle, à l’image de la série sur les cabanes de Vezins. A chaque projet son langage. Il souhaite rester libre et ne pas s’enfermer dans un style. Il participe à des projets collectifs d’exposition, ainsi que des aventures éditoriales comme la revue Michel, et ouvre sa pratique aux différents médias pour raconter le monde en Normandie et ailleurs, avec une approche sociale et environnementale souvent liée aux enjeux de territoires.

Photographe natif du sud Manche, j’ai souvent, l’été dans ma jeunesse, avec mes copains à mobylette, après avoir cueilli (et englouties beaucoup) quelques framboises contre un maigre salaire, sauté me rafraîchir du pont de la République ou de celui des Biards dans le lac.

Avec mon père et mon oncle Gégène, nous venions aussi certains week-ends taquiner le brochet en face de ceux qui avaient la chance de vivre dans ces cabanes, synonymes pour le gamin que j’étais, de petits paradis cachés. Développées dans les années 1960 en lien avec l’essor de la pêche de loisir, ces constructions hétéroclites ont constitué des lieux de villégiature populaire autour desquels s’est construit un certain rapport à la nature.

Jamais je n’étais entré dans l’une de ces nombreuses cabanes qui longeaient le lac.

Aujourd’hui, le barrage hydroélectrique de Vezins vient d’être démoli, et la Sélune a repris son lit qu’elle avait perdu depuis presque 100 ans. Une bonne partie de ces cabanons construits plus ou moins légalement, mais avec l’ingéniosité et le cœur, sont à l’abandon.

Je découvre aujourd’hui enfin le mystère …

Emmanuel Blivet

2019-2020

Site internet d’Emmanuel Blivet