Alexandra Céalis

Jeudi 18 Mars 2021 / 17h15 – 17h45 / Bibliothèque Alexis de Tocqueville

Ethnologue de formation, Alexandra Céalis a débuté ses travaux de recherche sur un terrain exotique, en Chine – en Mongolie-Intérieure plus précisément – auprès d’éleveurs nomades mongols. Elle a travaillé notamment sur les transformations de leur habitat et sur les échanges de savoir avec leurs voisins agriculteurs chinois. Elle a eu l’occasion également d’étudier la communauté qui occupe temporairement les îles Kerguelen et a publié un livre, « les îles Kerguelen, un monde exotique sans indigènes ». Plus tard, en s’installant dans le Perche, elle s’est intéressée au malaise des agriculteurs et aux politiques territoriales. Ce travail a donné lieu a des débats publics et à un livre « Malaise agricole et politiques territoriales, quelles réalités, quelles adéquations ? », recensé dans la revue Économie Rurale et la revue Études rurales. Suite à ce travail, elle a souhaité étudier les dynamiques agricoles, soit les chemins que poursuivent les agriculteurs pour sortir la tête de l’eau dans ce contexte de crise et pour redonner du sens à leur activité. A cette occasion, elle a monté une exposition visuelle et sonore à l’écomusée du Perche.

A l’issue de ces travaux d’enquête, forte du constat de l’importance des stratégies d’autonomie, elle a rejoint une ADEAR (association pour le développement de l’emploi agricole et rurale) en Eure-et-Loir et elle accompagne depuis trois ans des agriculteurs dans leurs changements de pratiques agricoles (notamment via un GIEE sur le thème de la réintroduction de l’élevage sur systèmes céréaliers), les jeunes dans leur installation et les cédants dans la transmission de leur ferme. Un terrain de longue durée.